La CINEMOVIDA : regard sur le cinéma espagnol et latino-américain, un festival tout public et militant !

Lancée il y a 29 ans pour faire découvrir au public du Nord Cotentin toute la richesse et la diversité du cinéma en langue espagnole, la CINEMOVIDA fait désormais partie intégrante du paysage culturel du Nord Cotentin réaffirmant sa passion pour les cultures hispaniques et sa volonté de les faire connaître à travers un programme éclectique, riche et varié, fidèle en cela à sa vocation pluriculturelle.

La 29ème édition de la CINEMOVIDA organisée par l’association MANCHA, Mouvement d’Amitié Normand pour la Culture Hispano Américaine, se tiendra du 18 janvier au 16 février 2019.

Pendant ces quatre semaines, Cherbourg-en-Cotentin, vivra au rythme des expositions, des concerts, des conférences, des dégustations et des rencontres.

L’autre vocation de la CINEMOVIDA, c’est d’être résolument tout public : pendant quatre semaines en partenariat avec le CGR Odéon, les petits et les grands de Cherbourg-en-Cotentin pourront faire leur choix à travers une large sélection : films, avant-premières, films inédits ou œuvres du patrimoine, fictions, documentaires, drames, comédies, films d’animation…

En 29 ans d’existence, le festival n’a pas changé ses objectifs:

– contribuer à la diffusion, à la promotion et au rayonnement du cinéma espagnol et latino-américain, ouvrir des espaces d’échanges et d’informations sur les cultures hispaniques, l’Histoire et les histoires de ces pays, leurs réalités et les enjeux actuels… Car depuis ses débuts, le festival se veut d’abord militant, comme le prouvent les thématiques abordées et les spécialistes invités.

Le 29ème Festival sera placé sous le double signe de l’Hispanité et des traditions amérindiennes.

Une invitation au voyage !

 Si je vous dis Estrémadure, je ne suis pas sûr que vous sachiez localiser cette région espagnole. Elle se situe à environ 3h30 de voiture au Sud-Ouest de Madrid.

L’endroit n’est pas très connu, les touristes se rendant davantage en Andalousie ou à Madrid.

Mais cela vaut vraiment la peine de s’y arrêter !

Papilles et pupilles.

Pour preuve voici de bonnes raisons qui j’espère vous donneront l’envie de vous y rendre :

  • On peut y déguster d’incroyables jambons ibériques, y boire d’excellents vins, y déguster les meilleures cerises du monde et tester le gaspacho aux cerises. Et que dire de la Torta del Casar- l’un des fromages les plus célèbres- et du salmorejo dont vous vous délecterez certainement
  • Parce que Caceres est une très belle ville, inscrite au Patrimoine de l’Humanité depuis 1986
  • Vous pourrez visiter les ruines romaines de Mérida, opulente cité romaine qui a su conserver un richissime patrimoine archéologique.

Au nord-est de l’Espagne, la Catalogne est connue pour ses stations balnéaires animées sur la Costa Brava. Communauté Autonome et région historique, régie par un statut d’autonomie, depuis le 19 juin 2006 elle est définie comme « réalité nationale ». Le Parlement de Catalogne, majoritairement indépendantiste, a proclamé le 27 octobre 2017 la République catalane. Pourquoi la Catalogne a-t-elle engagé un processus qui devrait la mener à l’indépendance ?

Un Etat indépendant serait-il viable ?

Nous essaierons d’expliquer les enjeux de cette crise.

 

Le CHILI nous a séduits par la richesse de son environnement.

La variété des paysages, le patrimoine architectural, les Andes, la densité de la faune. Magnifique et lointain, le Chili possède la forme de pays la plus extravagante au monde. Imaginez une bande de terre étroite et longue de 4300 km.

Que d’extrêmes et de diversités dans ces paysages! Étrange et fascinant pays adossé à la Cordillère des Andes. Du désert d’Atacama, au nord du Chili, jusqu’à la barrière des Andes en passant par les vignobles de la plaine centrale au climat méditerranéen, que de kilomètres vous attendent. Le Chili a une géographie folle, mais cette démesure reste humaine malgré tout.

Il ne faut pas oublier l’Île de Pâques, annexée par le Chili en 1888, petit point perdu dans le Pacifique. A 4h d’avion de Santiago, c’est l’île habitée la plus isolée du monde où d’étranges et fabuleux colosses de pierre regardent le ciel étoilé sans jamais révéler vraiment leur mystère.

Enfin les Mapuches (littéralement « Peuple de la terre ») ensemble de communautés aborigènes de la zone centre-sud du Chili et de l’Argentine, connues également sous le nom d’Araucans

Au sens strict, le terme Mapuches désigne les Indiens habitant l’Araucanie ou Arauco.

Selon le dernier recensement officiel, les Mapuches représentent 4 % de la population chilienne (87,3 % du total des autochtones vivant au Chili), soit un peu plus de 600 000 personnes.  Il est dit des Mapuches qu’ils sont le seul peuple des Amériques à n’avoir jamais plié devant les conquistadors. Les militaires chiliens n’en viendront à bout qu’au dix-neuvième siècle, puis les relégueront dans des réserves. Ils reprennent aujourd’hui la lutte.

Les bénévoles et nos partenaires sont un soutien indispensable. Leur mobilisation, leur enthousiasme et leur énergie permettent au Festival de garder son esprit, convivial.

Il n’est pas nécessaire de parler espagnol, seules la motivation et la disponibilité sont déterminants pour rejoindre l’équipe.

Le cinéma espagnol vous passionne et vous souhaitez vivre le Festival de l’intérieur ?

Rejoignez-nous !

Jean-Marie CIAMPORCIERO

Président de MANCHA

 

Venez donc nous rejoindre et adhérez à l’association MANCHA.

     Vous participerez ainsi activement à ce mouvement d’amitié pour les cultures hispaniques et vous enrichirez notre association en apportant vos idées et votre soutien.

Le Président : Jean-Marie CIAMPORCIERO

MANCHA Association loi de 1901

SIRET : 334 665 692 00029 – Agrément Jeunesse et Sports N° J-50-23-1996

Siège social : 15, rue de l’Alma 50100 Cherbourg-Octeville

Président : Jean-Marie CIAMPORCIERO

Trésorier : Noël BUGHIN

 Secrétaire : Chantal TEXIER

Chargé de Communication : Gilles GROULT

associationlamancha.fr

www.facebook.com/manchacherbourg